Aujourd’hui, on revoit la consommation du taux de sel à la baisse dans la cuisine car des indicateurs médicaux ont démontré que notre alimentation était trop salée. Cuisiner avec moins de sel est donc une prise de conscience collégiale, surtout dans l’univers de l’agro-alimentaire. Bon nombre de sociétés prennent d’ailleurs le sujet très au sérieux et sont clairement impliquées dans cette prise en compte de la santé. Elles s’entourent de professionnels à la fois dans le domaine culinaire, mais aussi médical, afin de mener une action commune et de répondre à cette attente du consommateur. Il faut par conséquent rebondir sur cette proposition et s’adapter. Les restaurateurs sont aussi parfois confrontés à des personnes qui doivent suivre un régime strict sans sel à cause de maladies cardiovasculaires, ou d’un traitement médicamenteux. Il leur est donc demandé de proposer des recettes sans sel ajouté sur la carte. Il faut bien préciser sans sel ajouté car tous les aliments en contiennent un peu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *