sel de guerande

Ingrédients : Sel de guérande, sel de l’himalaya, herbes.

Origine des plantes, habitat et culture :

On récoltait déjà le sel de Guérande à l’âge de Fer. Les premières salines utilisant les capacités de stockage de la lagune remontent au IIIème siècle, juste après la conquête romaine. Mais c’est en 945 que les moines de l’abbaye de Landévennec ont tracé le plan des salines en étudiant les marées, le vent et le soleil. C’est d’ailleurs aujourd’hui toujours le même plan qu’on lit. La technique actuelle d’exploitation est antérieure au IXème siècle et au moins 5 salines de l’époque carolingienne sont encore exploitées.

Le sel de l’Himalaya est différents des sels classiques. C’est un espèce de fossile qui correspond à l’évaporation d’une mer préhistorique qui n’existe plus actuellement. D’après des datations au carbone 14, cette mer aurait disparu depuis 250 millions d’années. Extrait naturellement,  vierge de tout raffinage et toute pollution, sans adjonction, ce sel a conservé une richesse minérale exceptionnelle. De plus, de part sa structure cristalline, les oligo-éléments qu’il contient sont facilement assimilables.

Ces mélanges de sels aux herbes sont déclinés en 2 références :

Mélange pour viandes et grillades : Sel de Guérande, sel de l’himalaya, thym, marjolaine, poivre noir, basilic, romarin, sarriette.

– Mélange pour poissons et crustacés : Sel de Guérande, sel de l’Himalaya, thym, fucus, romarin, sarriette.

Voir le produit en magasin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *